Développement de l'agro-écologie paysanne au Sahel et dans la région des Grands Lacs

Renforcer une dynamique collective autour de l’agro-écologie et mutualiser les compétences des acteurs paysans du Sahel et de la région des Grands Lacs

Partenaires :  15 organisations locales du Sahel et des Grands Lacs (organisations paysannes, institutions de microfinance, réseau de promotion de la biodiversité, institut de recherche)

Début du programme : 1er mars 2017

Budget : 400 000 

Ce projet s’enracine dans des territoires ruraux du Sahel et de la région de l’Afrique des Grands Lacs. Exposés aux impacts du changement climatique, présentant de fortes vulnérabilités et traversant des crises sécuritaires importantes (conflits latents et fortes tensions politiques et sociales), ces territoires dépendent essentiellement de l’agriculture telle qu’elle est pratiquée dans de petites exploitations familiales.

Coordonné par le CCFD-Terre Solidaire, ce projet mobilise 15 partenaires (12  organisations paysannes ou d’appui au monde rural, un institut de recherche, une institution de micro-finance, un réseau de promotion de la biodiversité en Afrique de l’Ouest). Le projet se structure notamment autour des activités suivantes :

  • L’adaptation des pratiques de culture et d’élevage pour améliorer durablement la fertilité des terres grâce à un usage équilibré des ressources des territoires.
  • L’accès des producteurs à une large diversité de semences paysannes à travers l’amélioration et le développement de dispositifs de production et d’échanges locaux.
  • La valorisation d’espaces et de circuits de commercialisation pour assurer un approvisionnement et une vente des produits, à des prix abordables et rémunérateurs.

LE RÔLE CLÉ DE LA FONDATION TERRE SOLIDAIRE :

Cette action met l’accent sur les enjeux spécifiques de transition des modèles agricoles et de leur lien essentiel avec les défis de la souveraineté alimentaire. Il s’agit de créer, à différentes échelles, les conditions favorables pour une transition agro-écologique comme levier de transformation écologique et sociale de ces territoires ruraux. L’enjeu est aussi pour la Fondation Terre Solidaire de renforcer, voire de susciter, une dynamique collective autour de l’agro-écologie au Sahel ainsi que dans la région des Grands Lacs, et de mutualiser les compétences et expériences des acteurs de ces régions. Au total, 18 000 paysannes et paysans bénéficieront des activités du projet.

agroécologie

Cérémonie de remise d'une trentaine de chevrettes et chevreaux dans le cadre de la chaîne de solidarité orchestrée par Désiré, technicien d'Inades-Formation au Burundi.