Relocation d'une filière bois local

Présentation du candidat

Emmaüs Lespinassière est une structure sociale et agricole singulière et atypique. Située en milieu rural, elle est à la fois un lieu d’accompagnement de personnes détenues en fin de peine, de formation, d’expérimentation sociale et agricoles et de rencontres. Elle propose à ses résidents un travail agricole en insertion (maraichage), un logement individuel ainsi qu’un accompagnement socio-professionnel soutenu dans le cadre des projets de vie de chacun.

Résumé de l’initiative

Dans le cadre d’un projet de relocalisation d’une filière économique, le projet vise à créer un atelier de production de ganivelles (clôture de lattes de châtaignier). Il permettra la mise en valeur une ressource naturelle locale en effectuant au plus près de celle-ci une première transformation.

Description

Le projet que porte Emmaüs Lespinassière, qui vise à mettre en place une unité de production de ganivelles sur le territoire de Lespinassière, apparaît particulièrement cohérent.

La structure s’approvisionnera en effet uniquement en bois ultra-local (montagne Noire), dont la ressource est suffisante au regard des plans de montée en charge, participant ainsi à la réduction de l’empreinte environnementale de cette production et de son efficacité énergétique. Elle se concentrera dans un premier temps sur la production de ganivelles de 1,20 mètre de haut, qui représente 90% de la demande actuelle.

La production de ganivelles sera réalisée dans le cadre d’une gestion durable de la ressource, ce qui explique que les calculs de rentabilité présentés dans le document ci-après ne comprennent que l’exploitation annuelle de 2 hectares de plantation de châtaigner. La production sera labellisée FSC et PEFC.

En terme d’emplois, les porteurs de projet estiment que la mise en place de celui-ci permettra de pérenniser deux emplois locaux de bûcherons. Les salariés en insertion d’Emmaüs Lespinassière (5 en temps réel), supervisés par un responsable d’atelier qui sera recruté, seront affectés à la réalisation de cette fabrication. Au total, ce sont donc un emploi durable qui sera créé et sept emplois durable qui seront pérennisés.

Les ganivelles produits seront commercialisées en majeure partie en vente directe.

Ce projet fait donc sens en de nombreux points : relocalisation en premier lieu de la production d’un produit qui se veut utile, alternatif aux produits fabriqués à base d’hydrocarbures (clôtures PVC), durable et entièrement recyclable. Produit de façon respectueuse des écosystèmes ensuite, dans le cadre d’une gestion durable des espaces boisés qui ne participe pas à la déforestation. Produit équitablement enfin, notamment par des salariés en insertion et qui permettra de la création d’emploi et le maintien et la consolidation d’emplois existants.