Présentation du candidat

Depuis 2006, Le Pétassou, association reconnue d’intérêt général, collecte, recycle et vend à prix libre et solidaire des textiles et objets divers du quotidien.
En 2017, démarre un répar’café : lieu où chacun vient avec un objet à réparer et trouver compétences et outils pour l’aider dans sa tâche.
En 2020, un caisson de récupération est installé sur le site de la déchetterie du village. Il est géré par des bénévoles du Pétassou en partenariat avec l’intercommunalité et le Syndicat Départemental d’Energie et d’Equipement de la Lozère (SDEE).

Résumé de l’initiative

PétaMobile est un camion atelier équipé d’un maximum d’outils qui fera étape à fréquence régulière dans des villages où une petite équipe l’ accueillera pour proposer un atelier de réparation collaboratif à ses habitants. Ce lieu sera également un lieu de rencontres et d’échanges.

Description

En Septembre 2017, un groupe de bénévoles du Pétassou monte un répar’café mensuel à Sainte-Croix Vallée Française, (toujours le seul de toute la Lozère). Très vite des personnes éloignées du village sont venues avec leurs objets et l’idée d’un repar’café itinérant a germée pour se concrétiser avec Pétamobile. La réutilisation envisageable est au cœur de notre projet. Permettre aux participants de réparer eux-mêmes les objets abîmés, cassés ou en panne qu’ils auront amenés en feront des « répar’acteurs ». Passer du schéma classique de consommation à la logique de revalorisation des déchets et de remise en service de ce qui peut l’être. Penser l’objet en panne comme étant potentiellement réparable et réutilisable permet de repenser le déchet comme étant de la matière première exploitable. Ceci nous tient à cœur et laisse envisager que nous pouvons nous extraire du paradigme consumériste. Repousser l’obsolescence programmée ancrée dans le fonctionnement de nos appareils quotidiens, nous permet d’avoir une action positive sur la pollution créée par sa fabrication et donc l’empreinte carbone que son parcours engendre de la chaîne de production à son utilisation finale et à sa destruction. L’auto réparation a un coût moindre que l’achat de matériel neuf ou même d’occasion et la mutualisation de l’outillage sont des facteurs propices à une forme d’économie financière non négligeable et donc redonne vigueur à notre pouvoir d’achat. Le PétaMobile inscrit son action dans un nouveau marché local dont il est le seul acteur à venir.