Accompagner l'autonomie des paysans et paysannes

Encourager l’agriculture paysanne

Partenaire : ARDEAR-Auvergne-Rhône-Alpes

Durée du projet : 1 à 3 ans

Nos besoins : 60 000 € sur 3 ans. 10 500 € ont été collectés jusqu’ici.

Semer, sélectionner, échanger librement ses semences : ces pratiques millénaires contribuent à l’autonomie des paysans et à la diversité des cultures. Cependant, depuis la « révolution verte », ces savoir-faire ont grandement disparu, en l’espace de quelques décennies, du fait d’une réglementation complexifiée et d’une standardisation de l’agriculture. Mais depuis une dizaine d’années, des paysans et des paysannes s’organisent pour travailler ensemble à réintroduire ces variété, les multiplier, les adapter à leurs pratiques et à leurs environnements.

Créée en 1985, l’Association Régionale pour le Développement de l’Emploi Agricole et Rural (ARDEAR) en Auvergne-Rhône-Alpes est un réseau de paysans qui s’investissent pour une agriculture paysanne respectueuse de l’environnement. Ouverte sur la société et créatrice d’emplois, l’ARDEAR a pour objectif de maintenir des campagnes vivantes et d’assurer aux paysans des conditions de vie décentes.
Elle regroupe actuellement 1 000 paysans qui travaillent dans des fermes à taille humaine. Ils produisent une alimentation saine et de qualité, sans remettre en cause les ressources naturelles de demain.

LE RÔLE CLÉ DE LA FONDATION TERRE SOLIDAIRE  :

Nous soutenons l’ARDEAR Auvergne-Rhône-Alpes-Auvergne afin qu’elle puisse continuer son travail d’accompagnement des paysans et paysannes désireux de développer davantage une agriculture paysanne. En accompagnant les dynamiques autour des semences paysannes, nous œuvrons aux côtés de l’ARDEAR pour une transition agro-écologique, sociale et économique.

"L’engouement pour les semences paysannes et plus généralement pour une agriculture durable est fort de la part d’agriculteurs qui s’interrogent sur leur modèle, d’entreprises en recherche d’opportunités et de consommateurs de plus en plus attentifs à ce qu’ils achètent. A nous avec l’appui de la Fondation Terre Solidaire d’encourager et d’accompagner cet engouement."

Léa Bernard, coordinatrice à l’ARDEAR