Aider les jeunes à prendre leur avenir en main

Objectif : accompagner les jeunes pour construire une nouvelle citoyenneté et participer à la résolution des problèmes et des défis de leur pays

Début du projet : 2ème semestre 2017

Budget : 100 000 euros sur trois ans

La Fondation Terre Solidaire est convaincue que la diversité culturelle, ethnique, religieuse participe de la richesse d’une nation. Malheureusement, au Tchad, ces diversités sont instrumentalisées à des fins politiques et engendrent un contexte de violence et de défiance. Les jeunes, qui représentent la majorité de la population tchadienne, sont particulièrement vulnérables à ces tentatives d’instrumentalisation.

La nouvelle génération de jeunes, celle qui n’a pas connu les guerres civiles, refuse ces logiques de clivage et cherche au contraire à construire une nouvelle citoyenneté partagée par tous, dans un climat de paix et de respect. Elle  s’est ainsi fortement engagée dans un milieu associatif dynamique, mais peu reconnu et peu soutenu par les bailleurs. Pourtant, elle imagine et invente de nouvelles façons d’encourager l’engagement citoyen des jeunes et milite pour que leur voix soit reconnue et valorisée par la société tchadienne dans son ensemble.

LE RÔLE CLÉ DE LA FONDATION TERRE SOLIDAIRE :

Nous souhaitons donner les moyens à ces jeunes de prendre leur avenir en main. Conférences, débats, rencontres sportives et culturelles, actions de médiation dans les quartiers, défense des droits des minorités : ces micro-projets sont portés par les jeunes et pour les jeunes – dans sept régions du pays. Par ce soutien, l’association APAD engage une dynamique globale de responsabilisation des jeunes en les rendant autonomes et en leur faisant confiance.

Portrait de Al Hassan Moussa, leader de mouvements de jeunesse à Kélo au Tchad

« Vivre-ensemble, c’est mobiliser les jeunes pour participer en tant que citoyen à la résolution des problèmes du territoire. »

Al Hassan Moussa, leader de mouvements de jeunesse à Kélo dans le sud du pays