Actualités Économie

L’entreprise régénérative, c’est quoi ?

Article rédigé pour la Fondation Terre Solidaire par Baptiste Martin

L’entreprise régénérative, ou régénératrice, c’est une idée simple : mettre en place un fonctionnement responsable qui impacte positivement l’environnement de l’entreprise. Dit comme ça, le concept paraît facile. Mais la réalité est plus complexe.

Pourquoi l’entreprise régénérative ?

Avant de comprendre ce qu’est l’entreprise régénérative, il faut commencer par comprendre pourquoi nous en avons besoin. Depuis l’industrialisation, le modèle de fonctionnement d’entreprise qui domine est celui de la productivité et du bénéfice. Les entreprises essaient de maximiser efficacement leur production afin de générer le plus de bénéfices possibles.
Mais ce fonctionnement, s’il est rentable économiquement, pose de nombreux problèmes aussi bien au niveau social qu’au niveau environnemental. On peut citer le scandale qui a secoué France Télécom il y a une quinzaine d’années, où plusieurs dizaines d’employés se sont donnés la mort ou ont tenté de le faire face à un système de travail abusif qui les a poussés à bout. Comment ne pas également penser aux exploitations de Total Energies en Afrique du Sud, qui détruisent la biodiversité marine et réduisent à néant le travail des pêcheurs locaux ? Toutes ces entreprises répondent à un système productiviste qui les entraîne dans une course aveugle aux bénéfices.

Plusieurs régulations visent toutefois à encadrer ce système et à modérer l’impact des entreprises sur leur environnement. Le principe de RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) édicte ainsi des règles que les entreprises sont censées suivre pour réduire leurs externalités négatives. En France, les entreprises doivent respecter certaines normes environnementales pour pouvoir produire. Mais ces principes ne sont pas suffisants : ils visent simplement à diminuer les conséquences dramatiques de l’activité des entreprises sur leur environnement, et pas à les supprimer.

Qu’est-ce que le principe de l’entreprise régénérative ?

© Convention des Entreprises pour le Climat

L’entreprise régénérative vient bouleverser les principes de productivité des entreprises en proposant de revoir le rôle de l’entreprise dans la société. Au lieu de diminuer les externalités négatives comme le propose la RSE, le modèle d’entreprise régénérative amène à augmenter les externalités positives tout en supprimant toute externalité négative. Concrètement, cela veut dire que l’entreprise doit chercher non pas à réduire ses effets néfastes, mais plutôt à agir positivement sur son environnement. Cela implique forcément de repenser tout un système : l’activité même de certaines entreprises est négative pour son environnement écologique et social, et il faut donc complètement restructurer l’organisation.

Pour reprendre l’exemple évoqué par Lumia et Cultures Permanentes, imaginons une entreprise de bateaux-mouches sur la Seine dont l’activité est destinée au tourisme. Si elle suit le modèle de RSE, elle cherche simplement à minimiser son impact en utilisant des énergies renouvelables par exemple. Mais si elle suit le modèle d’entreprise régénérative, alors elle envisage complètement d’une autre manière son activité en proposant par exemple des services abordables aux habitants de Paris qui ont besoin de se déplacer, et en agissant positivement sur l’écosystème de la Seine. L’idée de l’entreprise régénérative, c’est vraiment d’avoir un impact positif sur tout ce qui entoure l’activité de l’entreprise, quitte à repenser complètement son fonctionnement. On peut regrouper les objectifs de l’entreprise régénérative en quatre points cardinaux : climat, biodiversité, ressources et droits humains. Ce sont là les grands domaines que l’entreprise régénérative se doit de régénérer.

Concrétement, comment fonctionne l’entreprise régénératrice ?

Mais comment met-on en place une entreprise régénérative ? Il n’y a pas de recette magique : chaque entreprise doit adapter au cas par cas son activité. L’exemple d’Interface est parlant : contre toute attente, cette entreprise de moquette est l’une des plus régénérative du monde. Comment ? Avec des locaux neutres en carbone, des produits construits éco-responsablement et surtout le CircuitBac Green, une sous-couche de moquette… qui stocke plus de carbone qu’elle n’en rejette tout au long de sa vie. Voilà un impact positif sur l’environnement : au lieu d’être neutre en carbone, cette sous-couche en stocke davantage qu’elle n’en rejette. On peut aussi parler de l’entreprise de vêtements
Patagonia : en promouvant le recyclage et soutenant des projets environnementaux, tout en ayant un mode de production neutre en carbone et régénératif, l’entreprise s’inscrit dans ce mode de production positif.

Mais cette transition n’est pas toujours évidente. C’est pour cette raison que des organisations comme la Convention des Entreprises pour le Climat, soutenue par la Fondation Terre Solidaire, viennent accompagner et réunir les entrepreneurs dans leur démarche de régénération. La première édition, qui s’est tenue de septembre 2021 à juillet 2022, a ainsi accompagné 150 entreprises dans leur transition vers l’entreprise régénérative, aboutissant à 10 propositions innovantes à mettre en place pour toutes les entreprises.

Quelles sont les limites ?

Malheureusement, le modèle d’entreprise régénérative tarde encore à devenir une norme dans le milieu des entreprises. On peut expliquer cela par plusieurs raisons :

  • Une définition floue : avant de devenir une entreprise régénérative, il faut bien comprendre ce dont il s’agit. Et ce n’est pas toujours facile : comme c’est un modèle relativement nouveau, il n’existe pas de consensus économique pour s’accorder sur les critères d’une entreprise régénérative. Il n’existe pas non plus de label : là où la RSE bénéficie de certifications comme la CSRD, aucun label ne vient certifier qu’une entreprise est bien régénérative. Tout cela rend difficile la mise en place d’un système régénératif, qui est déjà assez complexe en soi.
  • Un système économique nouveau : ce qui fait peur aux entrepreneurs, c’est la nouveauté économique du système de l’entreprise régénérative. Pour beaucoup, allier écologie et production signifie forcément restrictions et pertes économiques. Mais l’entreprise régénérative ouvre en réalité un tout nouveau champ des possibles : en régénérant l’environnement, l’entreprise s’inscrit tout d’abord dans la transition écologique et attire ainsi d’autres consommateurs. Mais ce sont aussi de nouveaux acteurs et un nouveau marché qui s’ouvrent à l’entreprise, et les retombées économiques sont parfois plus importantes qu’avant la transition.
  • Un manque de transparence : sans normes ni critères, il est difficile de déterminer si une entreprise est vraiment régénérative. Ce qui conduit parfois certaines entreprises à se déclarer comme telles sans vraiment l’être : elles utilisent le greenwashing pour paraître écoresponsable.

Si le modèle d’entreprise régénérative reste limité, ces limites sont moindres comparées à l’apport écologique et économique qu’il apporte. C’est un système essentiel qui doit s’imposer comme la norme pour les entreprises, dans un monde de plus en plus menacé par le changement climatique.

Faire un don

ENSEMBLE, accélérons la transition écologique et solidaire