Toute l’équipe de la Fondation Terre Solidaire était présente lors de l’inauguration de l’Agrocité de Gennevilliers, le mercredi 11 avril 2018. En cette fin d’après-midi, les habitants du quartier des Agnettes se pressent devant la nouvelle ferme urbaine écologique. La Fanfare Z Fabulous Orchetra joue déjà. Les enfants et les personnes âgées sont assis devant la structure en bois brut, sur des chaises posées dans la terre meuble des parcelles encore en travail. Derrière eux des habitants du quartier, d’autres de Colombes venus voir l’installation de leur ancienne unité à laquelle ils étaient si attachés, des associatifs, des curieux, des officiels et quelques médias.

Les habitants du quartier des Agnettes ont déjà été mis à contribution pendant les mois précédents lors d’ateliers de co-construction. Constantin Petcou, responsable du projet R-Urban prend la parole. Puis c’est au tour du maire de Gennevilliers, du préfet des Hauts-de-Seine et du Vice-président de la Métropole du Grand Paris. C’est une double victoire pour l’équipe de R-Urban. D’abord celle de voir le projet essaimer et prendre forme. Mais aussi le soutien de ces personnalités venues en masse qui – en dépit de l’expulsion du site de Colombes d’un projet pourtant plébiscité par les habitants du quartier des Fossés Jean-Bouviers – réaffirment leur soutien à ce programme qui s’est donné pour mission de créer du lien social et de donner à chacune et chacun un espace pour expérimenter des gestes éco-citoyens au quotidien.

 

Une fois les discours terminés, les enfants se pressent autour d’une banderole vite découpée et la soirée se poursuit. Il y a du monde dans la pièce réservée aux inscriptions pour les parcelles individuelles. Une femme dit qu’elle a hâte de pouvoir cultiver « son petit bout de jardin ». En tout, 66 familles pourront investir ces parcelles en plus des parcelles collectives, des zones dédiées à la fabrication du compost, à la récupération des eaux de pluie, etc. Plus tard dans la soirée, ils pourront assister à la projection du documentaire de Marie-Monique Robin, « Sacré village », puis à une table ronde sur « La dimension écologique et citoyenne de la ville » en présence d’Amandine Albizzati (La Nef – Finance éthique / Enercoop), Frédéric Bonnet (Grand Prix Urbanisme 2014) et Thierry Paquot (professeur émérite à l’Institut d’urbanisme de Paris).

Depuis, les choses pris forme. Des ateliers autour de la permaculture et du compost ont été organisés, un four à pain a été construit, les graines semées en avril ont donné lieu aux premiers légumes et aux premières récoltes. Et le programme du mois de juillet annonce un été animé avec des ateliers et animations presque tous les jours.