R-Urban, permettre à chacun de devenir acteur face au défi climatique

Créé en 2001 par l’association «Atelier d’Architecture Autogérée », le programme R-Urban promeut une écologie urbaine participative par la mise en place, sur un même territoire (en général des quartiers urbains en difficulté), d’un réseau de circuits courts écologiques et économiques articulés avec des problématiques sociales et culturelles. L’objectif est de permettre aux habitants de ces quartiers de contribuer eux aussi à réduire leur empreinte écologique par des changements de pratiques domestiques (consommation alimentaire durable, sobriété énergétique, etc.). Basées sur des méthodes participatives destinées à impliquer au maximum les habitants du quartier, ces activités permettent également le développement des solidarités locales et l’amélioration de la mixité sociale. Par ces actions, R-Urban a l’ambition de renforcer l’attractivité des territoires, tout en expérimentant en temps réel et à l’échelle d’un territoire de nouvelles pratiques plus écologiquement responsables qui doivent, simultanément, trouver des modèles économiques créateur d’emplois durables.

Une unité de recyclage et d’éco-construction

Après l’implantation d’une Agrocité à Bagneux (92), R-Urban a démarré en 2019 une unité de recyclage et d’écoconstruction. L’objectif principal du projet Recyclab est d’accueillir différents cycles d’activités favorisant la transition écologique comme :

– la récupération des ressources locales et l’économie des ressources naturelles (matériaux ou objets réemployés pour l’éco-construction, matériaux biosourcés, etc.),

– la mise en réseau de ces ressources (techniques et méthodes de recyclage, création de réseaux de fournisseurs de déchets et d’unités spécialisées dans le réemploi et le recyclage, mise en place d’une base de données pour la gestion collaborative et circulaire des déchets, etc.), et

– des échanges de savoir-faire à travers des activités type réparations lors de Repairs-Cafés, Disco Soup, Repairs-vélos

Pourquoi la fondation soutient-elle ce projet ?

A travers le développement des pratiques écologiques et des réseaux de solidarité, les habitants s’impliquent activement quotidiennement et modifient leurs manières de vivre, d’habiter et de travailler de façon durable pour un nouvel équilibre entre production et consommation. Le projet Recyclab devrait mettre en place une rupture dans les pratiques quotidiennes, un changement collectif des modes de vie consuméristes et une mutation vers la transition écologique portée par les citoyens.