La Fondation Terre Solidaire, lors de son dernier Conseil d’administration, a élu Lydie-Bonnet-Semelin à sa Présidence. Elle succède à Pierre-Yves Crochet-Damais, dont le mandat est arrivé à échéance. Elle a pris officiellement ses fonctions au 1er janvier 2020.

Lydie Bonnet-Semelin est née et a grandi au Maroc. S’installant en France, elle y poursuit des études supérieures en école de commerce puis se spécialise dans l’urbanisme avec l’obtention d’un DESS (diplôme d’études supérieures spécialisées). L’écologie et l’ensemble des problématiques liées à la construction d’un monde plus vivable et plus solidaire ont toujours fait partie de ses préoccupations. Elle a exercé au ministère de la culture puis dans le privé au sein de l’hebdomadaire La Vie (Groupe de presse Le Monde). Elle s’est ensuite tournée vers les ressources humaines et est devenue consultante pour un cabinet international, se spécialisant dans l’accompagnement individuel et le développement des équipes. Lydie Bonnet-Semelin s’est engagée auprès de la Fondation Terre Solidaire dès sa création, en 2016, en tant que membre bénévole du Conseil d’administration.

« Entourée de tous les membres du Conseil d’administration, de Philippe Mayol, le Directeur général de la fondation et de son équipe, j’entends poursuivre les engagements de mon prédécesseur, Pierre-Yves Crochet-Damais, que je remercie pour le travail effectué. J’aurai à cœur de contribuer au développement de la fondation qui répond à des enjeux plus actuels que jamais. Nous continuerons à être un partenaire actif et fiable pour toutes celles et ceux qui sont engagé.e.s dans une transition écologique, économique et sociale » précise Lydie Bonnet-Semelin.