Actualités Agriculture Économie Environnement

Concilier art de vivre et changement climatique

Article rédigé par Marie Huré

Aujourd’hui, un changement climatique de grande ampleur est en train de s’opérer, à une vitesse inédite. Le monde du vivant doit évoluer pour continuer à fonctionner, du plus petit organisme sous terre aux géants des océans.
Nous faisons partie d’une formidable chaîne, où chaque maillon à son importance. C’est donc naturellement que nous devons nous adapter à de nouveaux modes de vie, qui prennent en compte différents facteurs environnementaux, en ayant conscience de l’impact de nos actions sur le vivant. Mais comment concilier art de vivre et changement climatique ? Quel sera réellement l’impact et comment s’y adapter ?

Vers un avenir durable

L’art de vivre au sens large, autrement dit l’ensemble des manières de vivre et de penser d’un groupe d’individus, est au centre des débats. Certains ne sont pas prêts à changer leur mode de vie, d’autres ne se voient plus faire autrement que de vivre en intégrant ces changements. Et s’il était possible d’envisager une société où la transition écologique n’était pas perçue comme une contrainte, mais comme une évolution naturelle et bienvenue car plus respectueuse de notre environnement et de notre biologie. Il est temps de concevoir un avenir construit ensemble, où épanouissement personnel et écologie sont compatibles.

L’art du changement

Pour initier un changement et modifier son comportement, il est nécessaire de comprendre pourquoi ce changement est nécessaire. Le changement climatique aura, et a déjà, inévitablement un impact sur les différentes sphères de notre vie en société. Et par impact, nous entendons tout effet inhérent au changement climatique, qu’il soit subit ou nécessaire. Globalement, il est bienvenu d’aller vers des modes de vie plus sobres, où la consommation n’est plus vue comme une injonction ou un moyen de valorisation. Une fois ceci dit, il est facile d‘imaginer comment cela peut modifier nos rapports sociaux dans leur globalité, que cela soit par rapport au voyage, à la culture, au sport, à l’alimentation ou à notre vie citoyenne en général. Prenons quelques exemples.

Impacts du changement climatique sur notre art de vivre

Le voyage

tourisme et climat

Nos façons de voyager sont fortement marquées par un imaginaire fait de dépaysements radicaux et de longues distances. Partir en vacances est très souvent synonyme de prendre l’avion pour aller loin, s’évader de son quotidien et enfin lâcher prise, même si ce n’est que pour quelques jours… Or, cet imaginaire mérite actuellement d’être remis en question afin d’être cohérent avec nos objectifs de préservation des ressources naturelles et de l’environnement.

En 2021, le secteur du tourisme a été responsable de 11% des émissions de gaz à effet de serre en France, avec le transport comme principal poste d’émission. Il est temps de relocaliser le tourisme et de valoriser nos territoires. Non seulement cela permettrait de recréer du lien avec la nature environnante et ses acteurs, mais aussi d’opter pour des modes de mobilités plus doux. Repenser l’imaginaire du voyage, c’est apprécier chaque moment qui le compose, à commencer par le trajet ! Sur ce point, des initiatives peuvent être portées par des politiques nationales, afin d’encourager d’autres modes de transport comme le train par exemple. L’Allemagne, suivie peu de temps après par le Portugal, a mis un place un abonnement mensuel à moins de 50 euros pour voyager en illimité sur tout le réseau. De quoi concurrencer sérieusement les compagnies aériennes !

Le sport

Le sport, que cela soit de manière intense ou plus récréative, fait partie intégrante du quotidien de beaucoup d’entre nous. Hiver comme été, nombreux sont ceux qui arpentent nos montagnes, dévalent nos pistes, foulent les terrains de basket, foot ou peu importe, du moment que cela défoule, entretien ou permet de passer un bon moment ensemble. Or, et nous l’avons déjà expérimenté les saisons passées, un certain nombre de pratiques sportives sont impactées par le changement climatiques. Certaines études d’impact révèlent par exemple qu’avec une hausse de +2°C, les amateurs de voile perdront environ 24 jours de pratique par an (étude WWF financée par le Ministère des Sports).

Entre hausse des températures, baisse des niveaux des océans, manque de neige, environnement dégradé… nombreuses seront les raisons qui nous amèneront à repenser nos manières de faire du sport. Souvent pratiqué en tant que loisir ou activité professionnelle, le changement d’approche semble plus facile à appréhender. Nous pouvons facilement imaginer que la pratique de certains sports s’adaptera en fonction des saisons et des lieux.

Depuis quelques années déjà, nous observons un déplacement des sports de nature vers la ville, avec par exemple un essor des salles de sport (+4% entre 2019 et 2020), dont la fréquentation peut être bien souvent complémentaire à d’autres sports. La volonté de chacun suffira à créer de nouveaux espaces où les pratiques sportives pourront se réinventer, tout en conservant les bénéfices du sport pour chacun.

sport et climat

L’alimentation

L’alimentation de l’Homme a inévitablement évoluée, façonnée tour à tour par la domestication, la médecine, les différentes cultures du monde… Aujourd’hui, avec les mutations inhérentes au changement climatique, nos systèmes d’alimentation sont encore amenés à changer. Les conditions climatiques auront un impact certain sur la culture de nos matières premières, et nos ressources en eau sont amenées à s’amenuiser.

Depuis 1990, la ressource en eau renouvelable a diminué de 14% en moyenne par an (d’après le Ministère de la Transition écologique). Ceci nous amène à revoir nos méthodes d’agriculture mais aussi de consommation. Petit à petit, il est bienvenu de privilégier une alimentation moins carnée, plus locale et de saison. Beaucoup de nouveaux circuits d’approvisionnement se développent, comme les épiceries en vrac, les ventes à la ferme, les paniers anti-gaspillage… afin de répondre à une demande croissante pour une alimentation durable. Plus juste écologiquement et socialement, ces modes de consommation raisonnés permettent une meilleure préservation des ressources en eau et en énergie, et sont beaucoup moins émetteurs en CO2.

Les impacts du changement climatique sont nombreux et complexes à saisir. Même si actuellement ils sont encore incertains, il est important de pouvoir anticiper, pour s’adapter bien sûr mais aussi pour intégrer positivement les changements à venir. Nous ne pouvons pas et ne devons pas vivre ces changements comme une contrainte. La vraie question à étudier, dont les réponses doivent être trouvées collectivement, est la suivante : et si art de vivre et changement climatique pouvaient se conjuguer ? Il convient de réfléchir à notre place dans l’écosystème afin d’envisager un nouveau rapport au monde qui nous entoure, favorable à la cohabitation des espèces et à la préservation des ressources.

Jeudi 23 novembre 2023 se tenait la 4ème édition de la rencontre Ceux Qui Font Demain (CQFD) pour la planète pour se questionner autour de nouvelle manières d’aborder la notion d’art de vivre. Dans la vidéo ci-dessous, découvrez les principaux messages des intervenantes et intervenants.

ENSEMBLE, accélérons la transition écologique et solidaire