Cette semaine, la Fondation Terre Solidaire a reçu la visite de Mohamed Attanda, Directeur du réseau MAIN.

Le réseau MAIN (Microfinance African Institutions Network) est un réseau qui rassemble 113 institutions de microfinances africaines (IMF) dans 27 pays. Sa mission est de promouvoir à l’échelle du continent la finance solidaire et plus particulièrement de contribuer au renforcement du rôle économique et social des IMF auprès des plus pauvres. En 2019, l’ensemble des membres du MAIN touchaient 13,9 millions de bénéficiaires à travers leurs services financiers et non financiers.

L’Afrique fait face aux enjeux liés aux effets du changement climatique alors même que de nombreux défis restent encore à résoudre en matière de développement. Le défi pour les Institutions de Microfinance africaines est non seulement de continuer à proposer des produits et services accessibles et qui répondent aux besoins de leur clientèle pauvres, mais également de répondre aux enjeux climatiques.

Or, jusqu’ici, les IMF africaines sont peu mobilisées sur ces enjeux. Elles se doivent de prendre une part active aux processus de transition écologique et sociale en particulier en développant une microfinance verte en capacité de soutenir le développement d’une agriculture durable, de l’économie circulaire, des énergies renouvelables, etc.
Les IMF africaines doivent également proposer de nouveaux services financiers et non financiers de nature à accompagner – en particulier les paysans – les stratégies locales d’adaptation aux effets du changement climatique.

Face à ce défi, la Fondation Terre Solidaire travaille actuellement avec le réseau MAIN – et en collaboration avec la fondation abritée ACTES – sur un programme de mobilisation des IMF africaines en faveur de la transition écologique et sociale. D’une durée de trois ans, il impliquera une centaine d’IMF en Afrique et débutera en juillet 2020. L’ambition pour la Fondation Terre Solidaire est de mobiliser auprès de financeurs publics et privés les 1,6 millions d’euros nécessaires à la bonne exécution de ce programme ambitieux et innovant.

A travers ce projet, la Fondation Terre Solidaire accompagne le MAIN dans sa dynamique de TES en partageant son expertise et son expérience dans la recherche de solutions inscrites dans le long terme et dans une perspective de développement durable pour assurer le mieux-être, l’avenir des populations et le respect du bien commun en Afrique.